agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

CREA Portails : www - étudiants - personnels CREA

Vous êtes ici : fr > Membres > Membres titulaires > Axel GUIOUX

Axel GUIOUX

 

maj : 31 août 2011

Maître de conférences en anthropologie à l'université Lumière Lyon 2

Directeur du département d'anthropologie, Lyon 2, depuis 2011.

PrésentationPublicationsRecherches

axel.guioux@univ-lyon2.fr

Maître de conférences titulaire à l'université Lumière Lyon 2 depuis 2006.

Directeur du département d'anthropologie, Lyon 2, depuis 2011.

Après une thèse de doctorat, soutenue en 2003, portant sur les représentations du corps de pratiquants de yoga (« Corps et yoga ou la quête de fusion du sens et du sensible : approche ethnologique de groupes associatifs »), Axel Guïoux s'intéresse à trois domaines de recherche complémentaires :

- Les modifications techniques et scientifiques de l'humain : Il s'agit d'examiner les interprétations sociales, culturelles mais aussi psychologiques ou encore esthétiques qui accompagnent les processus contemporains de transformation du corps. Le questionnement des prolongements prothétiques, de l'ensemble des instruments (organiques ou non) se mêlant au vivant, rend les frontières entre monde artificiel et naturel poreuses et labiles. Les figures de la greffe, de l'implant sont autant de paradigmes qui nuancent l'utopie originaire d'un corps préservé de toute altération technique (saisie en tant qu'action de l'homme sur l'homme).

- Soins et maladies - transformations et redéfinitions : Ce thème de recherche s'intéresse aux usages et pratiques des professionnels de la santé afin de dégager les logiques des savoirs et savoir-faire qui organisent la prise en charge de la maladie. Cette approche permet de comprendre les normes et valeurs qui orientent les différentes manières de soigner et d'envisager le soin. Ici encore, le corps se voit pris dans une intrication de significations et d'interprétations interrogeant les limites et les seuils (de la prise en charge, du pathologique, etc.). Face à des pathologies nouvelles et souvent liées à des facteurs aggravant, le modèle biomédical contemporain tente de reconfigurer ses normes étiologiques et thérapeutiques à partir de la complexe définition des « facteurs de risque » qu'il convient d'examiner : dépistage et préventions, émergence d'une médecine préventive et prédictive, attention accrue pour les risques liés à l'environnement ou aux « modes de vie », etc.

- Des esthétiques « nomades » : Penser le corps au travers des investissements symboliques, scientifiques, technologiques qui le traversent ne peut faire l'impasse sur une approche plus proprement esthétique. Valorisé, transformé, muté, imaginé, affecté, le corps n'a de cesse de contaminer les interstices qui relient entre eux les savoirs, les techniques et les arts. Ainsi, les formes actuelles d'art impliquent une déterritorialisation des pratiques artistiques, ainsi qu'un désoeuvrement relatif des formes esthétiques. Elles nécessitent d'interroger les valeurs de l'éphémère, du liminaire, du provisoire, du virtualisé? De façon de plus en plus marquée, l'événementialité, par la création de formes et de liens temporaires et ludiques, apparaît comme la ligne de force sur laquelle se déploient de nombreuses expériences esthétiques contemporaines.


mise à jour le 31 août 2012


Université Lumière Lyon 2