agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

CREA Portails : www - étudiants - personnels CREA

Vous êtes ici : fr > Publications/Réalisations > Productions et contributions des membres du laboratoire > Tokyo, ville flottante

Tokyo, ville flottante

 

François Laplantine, Tokyo, ville flottante. Scène urbaine, mises en scène, Paris, Stock, 2010.

Pour l'anthropologue François Laplantine, découvrir

Tokyo c'est d'abord se défaire des images et idées préconçues,

se laisser surprendre et observer la ville telle qu'elle se livre et

s'expose.

Attentif aux transformations du paysage citadin, aux attitudes

corporelles des passants, aux modes vestimentaires des

adolescents, aux flux et réseaux de circulation, il décrit, avec

un sens aigu du détail sensible, un lieu perpétuellement changeant.

Dans cet espace, la vie sociale apparaît également

fluctuante, rien n'y est permanent, ni univoque. L'hyperconsommation

est tempérée par une culture de la méditation

venue du bouddhisme. Et tandis que le capitalisme affiche sa

logique de la performance, les comportements individuels ont

souvent quelque chose de rêveur et d'indécis. D'où cette

impression de flottement décontracté.

Mais n'y aurait-il pas un envers du décor ? La littérature

et plus encore le cinéma donnent en effet une autre vision de

la ville et de la société japonaises, plus sombre, oscillant de

la radicalité de la révolte à la hantise de la disparition.

Confronter la scène urbaine à ses mises en scène, dans cet

étonnant parcours tout à la fois visuel, émotionnel et réflexif,

c'est mettre à l'épreuve le regard et la pensée.


mise à jour le 10 janvier 2013


Université Lumière Lyon 2